Les messages mal formulés

de | 5 mai 2017

C’est vrai, mais j’aurais peut-être pas dû le dire comme ça

Lorsqu’on rédige des messages d’erreur, ça vaut la peine de prendre quelques minutes pour relire notre texte. Même si le message est exact, il peut être interprété par l’utilisateur comme arrogant ou condescendant.

Il y a des messages d’erreurs qui auraient vraiment du être écrit autrement. Tiens celui-ci par exemple :

C’est impossible, je vous ai dit.

Un autre exemple où le message est exact, mais mal formulé :

J’ai compris ce que vous vouliez, mais ça me tente pas de le faire.

Ou sous une autre variante : « HTTP 403: FORBIDDEN – The server understood the request, but is refusing to fulfill it». Le code d’erreur 403 est bien documenté selon le protocole HTTP. Effectivement, un code commençant par 400 indique que la faute est du coté du client. Et le code 403 précisément indique que le serveur a reçu la requête, mais que celle-ci n’est pas autorisée.

Mais il y a une différence entre la description technique d’une erreur, et la façon de la présenter à l’utilisateur. Dans ce cas-ci, un utilisateur non technique pourrait interpréter le message comme : j’ai compris ce que vous vouliez, mais ça ne me tente pas de le faire.

Un autre exemple de message mal formulé. Il faut d’abord cliquer sur OK, avant de cliquer sur Accept ou Cancel dans le panneau de gauche.

Où sont les boutons Accept ou Cancel?

Le message suivant est correct, mais affiché avec le mauvais icône, si qui laisse supposer que le programme est surpris d’avoir réussi à terminer l’opération.

J’ai réussi à terminer l’opération, c’est sûrement un erreur.

Et un dernier message que j’ai obtenu dont la formulation est vraiment étrange, tant du point de vue de sa logique que de sa formulation :

Euh?

 

 

 

 

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *